05 Sep2022
Off
0

Gestion de patrimoine: quel investisseur êtes-vous ?

Dans le cadre d’une décision d’investissement, qu’il soit financier ou immobilier, le point de départ consiste à se poser la question de l’objectif recherché : créer ou valoriser un capital, prévoir un complément de revenus pour la retraite, financer les études des enfants, acheter une résidence principale…
Il s’agit ensuite de décider quelle stratégie patrimoniale mettre en place pour l’atteindre.

Mais si le choix de l’objectif d’investissement est un critère fondamental, il n’est pas le seul élément à prendre en considération. Il s’agit également de se poser la question du niveau de risque que l’on est prêt à prendre et notre horizon de placement.

Ces questions, une fois posée et résolues, doivent permettre de déterminer le profil d’investisseur que nous sommes.

En matière de placements financiers, la réglementation exige du distributeur de produits de recueillir certaines informations pour précisément déterminer le niveau de connaissances financières du client et par conséquent, à quelle catégorie ou à quel profil, il correspond.

Pour autant, ces précautions préalables sont-elles suffisantes ? Chez TALLIANCE AVOCATS, nous ne le pensons pas.

En effet, bien souvent, le questionnaire qui est rempli par le client, souvent avec l’aide et l’assistance du conseiller financier, peut ne pas être réalisé de manière opportune. Quand bien même le serait-il, il est parfois difficile pour un investisseur, averti ou ayant déjà pratiqué certains investissements financiers, d’avoir le recul nécessaire pour sonder sa nature profonde d’investisseur.

Par exemple, lorsqu’il souscrit des titres de SCPI, un investisseur, même averti, connait-il la différence, entre le rendement de son placement et le taux de rentabilité interne (TRI) ?
Sait-il faire la différence entre un placement garanti en fonds euros et en fonds euros « croissance » ? Est-il informé des commissions de mouvement lorsqu’il se renseigne sur les frais liés au placement financier qu’on lui présente ?

Des questions qui se combinent par ailleurs au fait que chaque établissement bancaire, ou compagnie d’assurance, développe leurs propres produits financiers avec leurs caractéristiques propres.

La complexité d’un placement financier fait que la détermination, par simple sondage, du profil d’un investisseur est en réalité superficielle.

Chez TALLIANCE AVOCATS, nous estimons qu’un investisseur doit pouvoir être accompagné et conseillé pour que son attention soit portée non seulement sur la structure du placement qu’il entend faire, sur les frais que cela induit bien entendu, mais surtout, sur la réelle correspondance du placement avec sa nature d’investisseur (avec ses valeurs et ses craintes, autant qu’avec ses objectifs).

Cet accompagnement doit concerner tant les placements immobiliers, en particulier ceux qui bénéficient d’un régime défiscalisant, que les placements financiers.

L’avocat est, selon nous, le partenaire idéal pour assister ses clients dans la négociation et la souscription de leurs placements, autant pour garantir leur sécurité juridique et fiscale, que la stratégie patrimoniale souhaitée par le client.

En effet, de nombreuses déceptions, et par conséquent de nombreux contentieux, se nouent bien souvent à cause de l’asymétrie d’informations et de compréhension d’un produit de placement, d’un produit de défiscalisation immobilière ou encore d’un montage de restructuration patrimoniale.

Ces contentieux sont moins liés à la défaillance du choix de l’objectif fixé au départ, de la planification patrimoniale ou encore dans la détermination du risque supportable, que dans la complexité des investissements qui peuvent être proposées par des intermédiaires financiers ou immobiliers.

C’est en ce sens que TALLIANCE AVOCATS s’engage à vos côtés, pour vous accompagner et vous aider dans le choix de vos solutions d’investissement, quelles qu’elles soient, pour sécuriser vos décisions en la matière et anticiper les difficultés.

Notre équipe se tient à votre disposition pour toutes informations que vous voudriez obtenir à ce sujet.

O. LIPERINI